L’Aumale, le trop discret restaurant rouennais

L’Aumale, le trop discret restaurant rouennais

Si l’hôtel de Bourgtheroulde est bien connu des rouennais, son restaurant l’Aumale l’est beaucoup moins.
Une historique et prestigieuse demeure rouennaise construite au XVIème siècle dans le style Louis II par une puissante famille de seigneurs normands, Les Leroux, de noblesse de robe. Guillaume II, membre de l’échiquier de Normandie entreprend sa construction, mais c’est son fils, Guillaume III, abbé commendataire de l’abbaye d’Aumale qui l’achève et lui donne sa cour dite d’Aumale ou François Ier, et son unique fresque du camp du drap d’or.
C’est donc en hommage à Guillaume III Leroux que les propriétaires de l’hôtel de Bourgtheroulde ont décidé de nommer l’actuel restaurant qui fait suite aux « Deux rois », en l’occurrence Henri VIII et François Ier, les protagonistes célèbres de cette entrevue débordante de faste de juin 1520.

Malheureusement, si le bar de l’hôtel s’ouvre un peu aux rouennais, le restaurant semble demeurer dans l’ombre et finalement inconnu des locaux. Il faut dire que si la cuisine est agréable et le service de style des plus professionnels et aimable, l’ambiance est triste et la carte ne se renouvelle que rarement, de sorte qu’un habitué n’y trouverait pas son compte. La table semble repliée sur elle-même, en d’autres termes sur les clients de passage de l’hôtel et c’est fort dommage, car pour qui aime un service de style, une salle moderne quoique froide et une cuisine simple mais travaillée, il y a de quoi passer de bons moments.

Peu de choix, mais joliment fait, avec une mention particulière pour « le champignon dans tous ses états » et ses arômes d’automne quoique palissant d’un léger manque de saveur. C’est peut-être ce qui pêche un peu d’une manière générale dans l’assiette, un (très) léger manque de relief sur des choses par ailleurs bien traitées. Un petit tropisme asiatique bien vu que l’on retrouve de carte en carte.

Côté boisson, on profite agréablement des cocktails du bar de l’Hôtel et d’une carte des vins suffisamment achalandée, avec une proposition intéressante au verre quoique jeune.

C’est une expérience que je conseille d’autant plus volontiers que le rapport qualité prix est tout à fait correct. Ce pourrait être un beau rendez-vous des rouennais avec plus de renouvellement et une plus grande ouverture sur la cité ducale dont l’hôtel fait partie intégrante de l’Histoire.

Commentaires

commentaire

Cyril Brun

Cyril Brun

Cyril Brun est journaliste du vin, critique gastronomique, historien, philosophe et ancien chef d'orchestre Diplômé de maitrise du vin, il est dégustateur et formateur, journaliste et critique gastronomique pour plusieurs magasines ou sites. Titulaire d'une maîtrise en histoire médiévale et d'un doctorat en histoire de l'antiquité, il a été chargé de TD sur Rome et la Grèce archaïque à l'université de Rouen, puis chargé de cours sur la Grèce archaïque et classique, la Mésopotamie et l'Egypte à l’université de Quimper. Les travaux de sa thèse portent sur l'Afrique romaine au IIIème siècle après Jésus Christ, mais il s'est ensuite spécialisé sur la Grèce classique tant pour sa religion que pour ses philosophes. Il parcourt la France pour donner des conférences sur l'anthropologie classique, les peuples mésopotamiens mais aussi la musique, rédiger un guide oenotouristique. Chef d'orchestre depuis l'âge de 16 ans, il a dirigé divers ensemble en se spécialisant dans la musique symphonique (avec une prédilection pour Beethoven) et la musique Sacrée. Il a été directeur artistique et musical de diverses structures normandes : Les jeunes chambristes, la Grande chambre, Classique pour tous en Normandie, les 24 heures de piano de Rouen, le festival Beethoven de Rouen, Le Panorama Lyrique Ces compétences en philosophie, en histoire, en musique, mais aussi en littérature l'ont amené a écrire dans diverses revues musicales ou historiques, comme critique ou comme expert. Poussé par des amis à partager ses nombreuses passions, ils ont ensemble fondé Cyrano.net, site culturel dans lequel il est auteur des rubriques musicales et historiques. Il en est le directeur de la rédaction. Il dirige le site musical CyranoMusique dont il est le propriétaire ainsi que du média culturel Rouen sur Scène. Il est directeur d'émissions culturelles (le salon des Muses) et musicales (En Coulisses), sur la chaîne normande TNVC Il est l'auteur de Le Requiem de Mozart, serein ou Damné ? Les fondements de l'anthropologie chrétienne Une nuit square Verdrel La Vérité vous rendra libre