Noël en Syrie : les chrétiens d’Orient ont besoin d’un signal fort

    Dans Un Jardin sur L’Oronte, Maurice Barrès nous disait « de telles pensées peuvent agir mais non parler » et c’est ce que nous voulons mettre en œuvre dans notre projet Noël en Syrie. Il serait, en effet, passablement raisonnable de se satisfaire d’une interpellation de l’opinion publique au sujet de la souffrance des minorités chrétiennes syriennes, et d’évoquer les martyrs de Maaloula comme autant de figures lointaines, inaccessibles et admirables.

    Cela ne serait pas suffisant car nous pensons que les chrétiens d’Orient ont besoin d’un signal fort, d’un investissement conséquent de Français qui veulent vivre la vocation française dans l’Orient compliqué dans un témoignage de don gratuit et de communion avec nos frères qui souffrent. Ainsi nous sommes dix-huit à partir du 18 décembre au 31 janvier et à apporter des cadeaux, des vêtements et des couvertures aux Syriens qui souffrent d’une guerre civile sanglante.

    Nous vous offrons l’occasion de transmettre des signes concrets de votre solidarité avec les chrétiens syriens. Vous pouvez nous adresser vos dons sur Internet (www.noelensyrie.fr), par chèques à l’ordre de SOS Chrétiens d’Orient au 5 rue Lakanal 75015 Paris, ou en déposant des jouets, vêtements, couvertures ou matériel scolaire au Carré Parisien 1, rue du Général Beuret à Paris 15ème arrondissement. Précisons que les dons ouvrent droit à reçus fiscaux.

    Nous ne pouvons pas nous payer de mots quand des êtres humains sont assaillis dans des villages historiques du christiannisme, par une cohorte de djihadistes internationaux qui viennent projeter leur fanatisme sur des communautés dont le maillage et la singularité étaient le gage de la richesse culturelle et politique de la Syrie.

    Ne négligeons pas la violence aveugle des rebelles : des vidéos de décapitation, aux enlèvements, en passant par la destruction du patrimoine religieux; ces derniers ont prouvé que la barbarie était un guide de leur engagement. Quelques exemples récents nous ont encore frappés : ainsi le lycée français de Damas a été attaqué par les mêmes rebelles que François Hollande a décidé de soutenir et de financer ; il y a quelques jours un attentat suicide en plein Damas coûtait la vie à 15 syriens dont une majorité de civils.

    Désiré François Laugée Le Jour des Pauvres à Nauroy- 1885
    Désiré François Laugée
    Le Jour des Pauvres à Nauroy- 1885

    Nos bénévoles donnent de leur temps pour tracter, récolter des jouets, intervenir dans des paroisses afin de partir avec autant de moyens que possible en Syrie. Ils financent intégralement leur voyage et vos dons ne seront utilisés que pour donner un début de réconfort à des populations marquées par la peur du lendemain, la perte d’un proche ou le sentiment de disparition d’une concorde qui faisait la valeur de la Syrie.

    Noël en Syrie est donc une structure jeune et dynamique qui veut agir concrètement en ces périodes de fêtes contre la mondialisation de l’indifférence qui nous fait oublier le sort d’aînés dans la foi. Nous avons besoin de tout votre soutien car notre projet ne sera que la somme des bonnes volontés qui sauront s’unir, afin d’apporter un peu de paix chrétienne au plus près des conflits sanglants.

Commentaires

commentaire

Charles de Meyer

Charles de Meyer, 20 ans, étudiant en économie à Dauphine Président de l'association SOS chrétiens d'Orient http://noelensyrie.fr/