Mercurey – Au val d’or on aime faire connaitre le vin du coin !

Après avoir serpenté sur les côteaux, avoir flâné pour la détente au bord de l’étang voisin, la terrasse du Val d’Or, en ce début d’été capricieux, est un véritable bonheur vinicole. D’ailleurs, nous vous la conseillons comme apéritif à votre visite des crus. Ici, en effet, on connaît ses vins et on les aime. Le service est des plus agréables, charmant, enjoué et connaisseur. A la nuance de fleur près, les pinots noirs et chardonnays de la Côte chalonnaise n’ont pas de secret pour le service. Selon vos goûts et votre plat, on saura vous orienter vers telle appellation et vous distinguer les domaines et les années pour votre plus grand plaisir.

Oui, une étape apéritive pour la suite de votre visite œnologique. La carte est variée, même au verre, et donne un bel aspect de l’ensemble de la Côte de Montagny à Bouzeron, en passant par Givry et bien entendu Mercurey. De beaux domaines, comme celui de Stéphane Aladame sont représentés et il est assez facile de se faire une idée de l’ensemble de la Côte chalonnais en un seul dîner, au frais fleuri de la terrasse ombragée. Parmi tous les crus, un Premier, le Clos Tonnerre 2016, présente à ravir les traits les plus caractéristiques du mercurey.

IMG_6160

Versant cuisine, la simplicité sans ostentation laisse encore au vin la place maîtresse, pour un repas aux saveurs bourguignonnes. Pour autant, c’est plus pour l’agrément de la tradition (et le vin) qu’on trouvera son plaisir au Val d’or. L’œuf meurette résume à lui seul la table. Léger, il laisse au vin de la sauce toute sa place sans aucune des lourdeurs qu’on lui reconnait souvent. Si le jaune de l’œuf est savoureusement cuit, le blanc, pour sa part, tranche par une fermeté excessive. Le charollais, commandé saignant ne l’était pas, sans que cela ne gâche le fondant de la bête, toutefois noyée sous la crème aux morilles. Cela étant, si personnellement, l’assiette m’a parue lourde, il me semble juste de souligner que c’est exactement ce à quoi on peut s’attendre en commandant ce type plat traditionnel et, assurément, les amateurs apprécieront.

IMG_6162

Le dessert conserve plus d’originalité dans le mélange de produits bourguignon et le côté cocktail digestif de la poire crème de cassis, crémant, quoique lourd après un tel repas (j’étais prévenu) est une trame qui ne demande qu’à monter en gamme.

Une belle adresse qui ne fanfaronne pas, fidèle à l’esprit gourmant de tradition, sans chercher à se pavaner dans le gastronomique surfait. Une vraie plongée dans la Bourgogne comme on l’aime et qu’au Val d’or on sait faire apprécier, verre après verre.

Restaurant visité le 18 juin 2021

Commentaires

commentaire

Cyril Brun

Cyril Brun

Cyril Brun est journaliste du vin, critique gastronomique, historien, philosophe et ancien chef d'orchestre Diplômé de maitrise du vin, il est dégustateur et formateur, journaliste et critique gastronomique pour plusieurs magasines ou sites. Titulaire d'une maîtrise en histoire médiévale et d'un doctorat en histoire de l'antiquité, il a été chargé de TD sur Rome et la Grèce archaïque à l'université de Rouen, puis chargé de cours sur la Grèce archaïque et classique, la Mésopotamie et l'Egypte à l’université de Quimper. Les travaux de sa thèse portent sur l'Afrique romaine au IIIème siècle après Jésus Christ, mais il s'est ensuite spécialisé sur la Grèce classique tant pour sa religion que pour ses philosophes. Il parcourt la France pour donner des conférences sur l'anthropologie classique, les peuples mésopotamiens mais aussi la musique, rédiger un guide oenotouristique. Chef d'orchestre depuis l'âge de 16 ans, il a dirigé divers ensemble en se spécialisant dans la musique symphonique (avec une prédilection pour Beethoven) et la musique Sacrée. Il a été directeur artistique et musical de diverses structures normandes : Les jeunes chambristes, la Grande chambre, Classique pour tous en Normandie, les 24 heures de piano de Rouen, le festival Beethoven de Rouen, Le Panorama Lyrique Ces compétences en philosophie, en histoire, en musique, mais aussi en littérature l'ont amené a écrire dans diverses revues musicales ou historiques, comme critique ou comme expert. Poussé par des amis à partager ses nombreuses passions, ils ont ensemble fondé Cyrano.net, site culturel dans lequel il est auteur des rubriques musicales et historiques. Il en est le directeur de la rédaction. Il dirige le site musical CyranoMusique dont il est le propriétaire ainsi que du média culturel Rouen sur Scène. Il est directeur d'émissions culturelles (le salon des Muses) et musicales (En Coulisses), sur la chaîne normande TNVC Il est l'auteur de Le Requiem de Mozart, serein ou Damné ? Les fondements de l'anthropologie chrétienne Une nuit square Verdrel La Vérité vous rendra libre