Dernière minute
Accueil » Flâner, sortir » Spectacles » Mystères de Noël au Puy du Fou : un émerveillement !
Mystères de Noël au Puy du Fou : un émerveillement !

Mystères de Noël au Puy du Fou : un émerveillement !

Le Puy du Fou s’est fait connaître pour sa célèbre Cinéscénie. Son Grand Parc s’est pour sa part hissé au niveau des meilleurs parcs d’attraction au monde. Mais il offre également une autre facette au visiteur curieux, plus humble, plus discrète. Comme les bergers à la crèche, entrez dans le mystère de Noël !

Voilà plus de trente ans que Philipe de Villiers a lancé le Puy du Fou. Une ruine grandiose, un grain de génie… et de folie ont fait jaillir, en pleine terre vendéenne, un espace de création, de culture et de liberté, regardé désormais comme un exemple, en France et dans le monde.

Ici, pas de Grande Parade à la mode Disney, le Puy du Fou a fait le choix, dès ses débuts, de faire vivre à ses visiteurs une aventure incarnée dans le Temps et l’Histoire. La structure juridique est d’ailleurs associative : ne nous y trompons pas, si la gestion financière est rigoureuse et les investissements judicieux, ici, ce n’est pas le profit qui est d’abord recherché ! Autour du Bien, du Beau et du Vrai, l’enchantement s’opère, pour les jeunes et moins jeunes, entre amis, en famille, venus passer la journée dans le bocage.

La saison touristique bat son plein entre mai et septembre. Quand l’automne survient, les guichets se ferment, même si le travail ne s’arrête pas : il faut d’ores et déjà se préparer à l’année suivante. Mais ô surprise, voilà que tout le mois de décembre et jusqu’à Noël, le Parc endormi se réveille, joyeux, et reparaît sous ses atours de fête… Suivez-nous !

C’est une petite promenade qui nous permet peu à peu d’entrer dans le temps de Noël. Venus de près ou de loin, les visiteurs se pressent déjà. Ici, des chœurs chantent des airs aux parfums oubliés, que nous nous surprenons à fredonner, comme sortis de notre mémoire  d’enfant ! Là, des sculptures de glace, illuminées par d’élégantes lumières, forment  une haie d’honneur, frissonnante et altière. On dirait  des princes d’autrefois, revenus pour un temps éphémère, et qui laissent couler des larmes attendries sur leur immobile visage. Quelle prouesse technique et artistique en tout cas !

Plus loin, nous rejoignons la Fontaine et ses Fables, brillamment illustrées par de pétillantes mises en scène. Ainsi, sur son arbre perché, le  corbeau flatté lâche sa proie, et le goupil habile de s’en saisir pour s’en régaler. Le visiteur murmure avec le poète les vers si familiers.

Il y a bien sûr également le riant village 1900, qui abrite boutiques et artisans. Un bon moyen de faire ses emplettes avant les fêtes. Mais surtout, ne la manquez pas, cette année, une surprise vous attend !!!! De la Belle Epoque à la Grande Guerre, le chemin n’est finalement pas si long. Au Puy du Fou, les célébrations du Centenaire sont l’occasion d’un parcours historique très prenant. Le temps de quelques minutes, nous revivons ainsi l’enfer des tranchées et la dure vie des Poilus, nos arrière-grand-parents. Mannequins animés, figurants, un décor réaliste et soigné, c’est encore une fois une réussite, qui prend au corps et au cœur !

Plus haut, la bannière du château Renaissance, édifié sous François Ier, flotte au vent.

Mais venir au Puy du Fou en décembre sans passer voir le Mystère de Noël, c’est manquer l’essentiel ! Devant plusieurs milliers de personnes, c’est ainsi que plusieurs fois par jour, les puyfolais rejouent la grande fresque historique et biblique de la Crèche. En partant de Moïse jusqu’à la naissance du Christ, c’est l’histoire du peuple hébreu qui est racontée, de façon poétique et colorée.  Les acteurs virevoltent en bande, disparaissent dans les décors, comme portés par la beauté transcendante des grands airs de puisque, que vient jouer tous les ans l’orchestre philharmonique de Prague, fidèle au poste. Comme une enveloppe légère, le jeu des lumières, projetées à travers la scène, donne un air de fête et de foi au spectacle.

La magie de Noël opère peu à peu, et, à la fin de la représentation, la foule s’est levée et chante, comme une seule voix, les Anges dans nos campagnes ! Il est temps de rentrer.

Joyeux Noël vendéen !

 

Commentaires

commentaire

A propos de Grégoire Renaud

Grégoire Renaud
Ingénieur de formation, Grégoire Renaud s'est investi ces dernières années dans le monde associatif. Président et fondateur du site Cyrano.net, il est passionné par les voyages, la littérature, l'histoire et la poésie.