De qui suis-je à pourquoi suis-je ?

La grande question antique « être ou devenir » est une réalité que nous observons tous les jours, en grandissant, en vieillissant ou en améliorant nos performances. Quelque chose en nous demeure qui fait que nous sommes nous du début à la fin et en même temps tout change tout le temps en nous.
Deux approches s’opposent. L’une voit dans ce changement une lente dégradation et l’autre un progressif épanouissement. Les deux, à la vérité, vont de concert.
– Dès sa naissance, notre corps tout en se renforçant d’abord se dégrade vers la mort.
– Et pourtant notre âme ne cesse de grandir, de tendre vers un absolu souvent confus.
Car l’âme a ceci de particulier qu’à la différence du corps elle est dimensionnée pour l’infini. Il n’y a pas de limite à notre capacité à découvrir le vrai, ni à notre capacité à aimer. Nous pouvons toujours plus apprendre et nous ne sommes pas limités à un quota d’amour. Cette double capacité infinie n’est donc, par nature, jamais saturée ni rassasiée définitivement et reste tendue vers ce qui comblera toujours plus son intelligence et sa volonté.
Si le corps demande chaque jour sa dose d’attention c’est parce qu’il détruit pour survivre ce qu’il assimile. L’âme au contraire en assimilant connaissance et amour les intègre définitivement à son être même. Le corps est le support indispensable pour l’épanouissement de l’âme tendue vers l’absolu de l’être. Inverser ce rapport c’est condamner l’âme aux limites tyranniques des besoins du corps, si bons soient-ils. Et tel est souvent le drame de l’insatisfaction et du sentiment de vide en soi.

Le corps et l’âme (que certains appellent l’esprit) s’articulent vivent ensemble, progressent ensemble ou s’étouffent mutuellement s’ils ne s’harmonisent pas.

Pour aller plus loin téléchargez l’e-book Connais-toi toi-même en 7 étapes

Commentaires

commentaire

Cyril Brun

Cyril Brun

Cyril Brun est chef d'orchestre et historien. Titulaire d'une maîtrise en histoire médiévale et d'un doctorat en histoire de l'antiquité, il a été chargé de TD sur Rome et la Grèce archaïque à l'université de Rouen, puis chargé de cours sur la Grèce archaïque et classique, la Mésopotamie et l'Egypte à l’université de Quimper. Les travaux de sa thèse portent sur l'Afrique romaine au IIIème siècle après Jésus Christ, mais il s'est ensuite spécialisé sur la Grèce classique tant pour sa religion que pour ses philosophes. Il parcourt la France pour donner des conférences sur l'anthropologie classique, les peuples mésopotamiens mais aussi la musique. Chef d'orchestre depuis l'âge de 16 ans, il a dirigé divers ensemble en se spécialisant dans la musique symphonique (avec une prédilection pour Beethoven) et la musique Sacrée. Il est actuellement directeur artistique et musical de diverses structures normandes : Les jeunes chambristes, la Grande chambre, Classique pour tous en Normandie, les 24 heures de piano de Rouen, le festival Beethoven de Rouen, Le Panorama Lyrique Ces compétences en philosophie, en histoire, en musique, mais aussi en littérature l'ont amené a écrire dans diverses revues musicales ou historiques, comme critique ou comme expert. Poussé par des amis à partager ses nombreuses passions, ils ont ensemble fondé Cyrano.net, site culturel dans lequel il est auteur des rubriques musicales et historiques. Il dirige le site musical CyranoMusique dont il est le propriétaire ainsi que du média culturel Rouen sur Scène. Il est directeur d'émissions culturelles (le salon des Muses) et musicales (En Coulisses), sur la chaîne normande TNVC Il est l'auteur de Le Requiem de Mozart, serein ou Damné ? Les fondements de l'anthropologie chrétienne Une nuit square Verdrel La Vérité vous rendra libre