Colère, impatience ou emportement ? Ne pas confondre la violence avec ses causes

Nous appelons « colère » tout ce qui est poussée violente de nos nerfs. Pourtant, la colère n’est pas l’emportement, ni l’impatience, ni la violence, même si tout cela peut se manifester par une perte de contrôle des nerfs. Pour parvenir à apaiser son tempérament de feu, il faut donc savoir à quoi se rapportent nos « coups de sang », sans quoi nous utiliserons un mauvais extincteur. Quand il n’est pas peur défensive, l’emportement caractérise le trop plein, suite à une accumulation de dérangements. Un ras le bol qui explose. Ici ce qui est en cause c’est notre capacité à maitriser et dominer, ce que l’on appelle la résilience. L’impatience entraîne un agacement particulier qui n’est pas de l’emportement, mais une fébrilité liée au manque de tempérance. Vouloir tout tout de suite, tout m’est dû, sans compter l’orgueil. Ici, il faut travailler : tempérance, douceur, patience, renoncement, humilité, bref le détachement. A côté, la rage est l’explosion de la haine, l’envie, du désir, de la jalousie qui, à la différence de l’emportement et de l’impatience, se chargent de méchanceté.
La colère est la réaction à l’injustice. Froide ou violente c’est la réponse de l’impuissance à l’injustice. Une impuissance qui ne se résout pas. Je ne peux rien faire parce qu’impuissant mais ne peux m’y résoudre. La réaction résolue est souvent transformée en tristesse, désespoir ou ressentiment. La colère est un indicateur sain de notre sensibilité à la justice et nous invite à trouver le moyen de la résoudre. Tempérance et résilience sont les meilleurs alliés pour garder la tête froide et ne pas se laisser submerger par l’injustice ou par le sentiment d’injustice.

Notre illustration – COYPEL Antoine, Paris, 1661 – Paris, 1722, La Colère d’Achille

Se connaître pour reconstruire sa vie : Un bilan de compétences à domicile c’est possible

Parcours de bilan de compétences couv

Commentaires

commentaire

Cyril Brun

Cyril Brun

Cyril Brun est journaliste du vin, critique gastronomique, historien, philosophe et ancien chef d'orchestre Diplômé de maitrise du vin, il est dégustateur et formateur, journaliste et critique gastronomique pour plusieurs magasines ou sites. Titulaire d'une maîtrise en histoire médiévale et d'un doctorat en histoire de l'antiquité, il a été chargé de TD sur Rome et la Grèce archaïque à l'université de Rouen, puis chargé de cours sur la Grèce archaïque et classique, la Mésopotamie et l'Egypte à l’université de Quimper. Les travaux de sa thèse portent sur l'Afrique romaine au IIIème siècle après Jésus Christ, mais il s'est ensuite spécialisé sur la Grèce classique tant pour sa religion que pour ses philosophes. Il parcourt la France pour donner des conférences sur l'anthropologie classique, les peuples mésopotamiens mais aussi la musique, rédiger un guide oenotouristique. Chef d'orchestre depuis l'âge de 16 ans, il a dirigé divers ensemble en se spécialisant dans la musique symphonique (avec une prédilection pour Beethoven) et la musique Sacrée. Il a été directeur artistique et musical de diverses structures normandes : Les jeunes chambristes, la Grande chambre, Classique pour tous en Normandie, les 24 heures de piano de Rouen, le festival Beethoven de Rouen, Le Panorama Lyrique Ces compétences en philosophie, en histoire, en musique, mais aussi en littérature l'ont amené a écrire dans diverses revues musicales ou historiques, comme critique ou comme expert. Poussé par des amis à partager ses nombreuses passions, ils ont ensemble fondé Cyrano.net, site culturel dans lequel il est auteur des rubriques musicales et historiques. Il en est le directeur de la rédaction. Il dirige le site musical CyranoMusique dont il est le propriétaire ainsi que du média culturel Rouen sur Scène. Il est directeur d'émissions culturelles (le salon des Muses) et musicales (En Coulisses), sur la chaîne normande TNVC Il est l'auteur de Le Requiem de Mozart, serein ou Damné ? Les fondements de l'anthropologie chrétienne Une nuit square Verdrel La Vérité vous rendra libre