Malencontre, policier ou psychiatrie ?

Malencontre est un roman policier… ou pas… Dès les premières lignes on ne sait trop ! Tout est brouillé, comme dans l’esprit de Gilles. Difficile de savoir, même après avoir refermé le livre, si le personnage principal est fou ou s’il est encore dans le coma, nous entraînant dans les arcanes de son subconscient. Difficile de distinguer s’il rêve ou s’il vit. Difficile de percevoir quand la réalité prend le pas sur le délire, quand le délire devient réel.

Gilles a-t-il tué sa fiancée qui l’a berné ? L’a-t-elle berné ? L’a-t-il bien retrouvé dans Paris ? Cette jeune femme qu’il décrit, ou rêve décrire, a-t-elle bien les traits qu’il lui prête ? Vivante et morte, présente et disparue tout à la fois quand se substitue une autre femme, celle-là même d’un rêve, belle, aventurière, acceptant l’inconnu tel qu’il est, tombant amoureuse au point de le sortir de sa fuite (ou de son rêve ?).
Qui du policier qui le poursuit ou du psychiatre qui l’autosuggestionne est réel ou ne l’est pas ?
Louis C Thomas joue là une partition d’une extrême finesse. A la césure des hémistiches de la folie et du désarroi, son personnage est-il fou ? Ou bien est-il en passe de le devenir parce que la réalité dont il est certain, ne ressemble pas aux preuves qui l’accablent ou à rebours le disculpent ? L’intrigue policière est réelle, mais sert-elle de prétexte pour se promener dans les prémices de folie, ou cherche-t-elle à démasquer le tout psychologisant ambiant qui finalement vous conduit à la folie, parce qu’il est persuadé que vous l’êtes, comme l’inspecteur vous conduit au bagne convaincu d’avance de votre culpabilité ?

Une grande finesse qui laisse sans réponse, mais ouvre à cent questions sur les déclencheurs de la folie, sur la réalité des analyses et finalement sur notre rapport au réel, au fictif, à l’imaginaire si criant de vérité qu’il nous embobine dans son délire….

Au final, n’y a-t-il pas eu pour chacun, une fois ou l’autre, un peu de Gilles en nous ? Mais lequel ? Le fou ou l’incompris ?

Romain de La Tour

Commentaires

commentaire

Cyril Brun

Cyril Brun

Cyril Brun est journaliste du vin, critique gastronomique, historien, philosophe et ancien chef d'orchestre Diplômé de maitrise du vin, il est dégustateur et formateur, journaliste et critique gastronomique pour plusieurs magasines ou sites. Titulaire d'une maîtrise en histoire médiévale et d'un doctorat en histoire de l'antiquité, il a été chargé de TD sur Rome et la Grèce archaïque à l'université de Rouen, puis chargé de cours sur la Grèce archaïque et classique, la Mésopotamie et l'Egypte à l’université de Quimper. Les travaux de sa thèse portent sur l'Afrique romaine au IIIème siècle après Jésus Christ, mais il s'est ensuite spécialisé sur la Grèce classique tant pour sa religion que pour ses philosophes. Il parcourt la France pour donner des conférences sur l'anthropologie classique, les peuples mésopotamiens mais aussi la musique, rédiger un guide oenotouristique. Chef d'orchestre depuis l'âge de 16 ans, il a dirigé divers ensemble en se spécialisant dans la musique symphonique (avec une prédilection pour Beethoven) et la musique Sacrée. Il a été directeur artistique et musical de diverses structures normandes : Les jeunes chambristes, la Grande chambre, Classique pour tous en Normandie, les 24 heures de piano de Rouen, le festival Beethoven de Rouen, Le Panorama Lyrique Ces compétences en philosophie, en histoire, en musique, mais aussi en littérature l'ont amené a écrire dans diverses revues musicales ou historiques, comme critique ou comme expert. Poussé par des amis à partager ses nombreuses passions, ils ont ensemble fondé Cyrano.net, site culturel dans lequel il est auteur des rubriques musicales et historiques. Il en est le directeur de la rédaction. Il dirige le site musical CyranoMusique dont il est le propriétaire ainsi que du média culturel Rouen sur Scène. Il est directeur d'émissions culturelles (le salon des Muses) et musicales (En Coulisses), sur la chaîne normande TNVC Il est l'auteur de Le Requiem de Mozart, serein ou Damné ? Les fondements de l'anthropologie chrétienne Une nuit square Verdrel La Vérité vous rendra libre