Dernière minute
Accueil » De lettre et d'esprit » Les mémoires de Maurice Bauchond : Un témoignage déroutant sur la première guerre mondiale
Les mémoires de Maurice Bauchond : Un témoignage déroutant sur la première guerre mondiale

Les mémoires de Maurice Bauchond : Un témoignage déroutant sur la première guerre mondiale

Pour commémorer le centenaire de la grande guerre, le Cercle Archéologique et Historique de Valenciennes et de son arrondissement (CAHV) propose un ouvrage donnant une vision surprenante sur l’occupation allemande dans le Nord de la France : les « Souvenirs » de l’avocat Maurice Bauchond annotés par le professeur P. Guignet. Ce journal, tenu de 1914 à 1918, consigne les évènements, aussi bien locaux qu’internationaux, avec une vision en décalage par rapport à l’histoire officielle.

On notera qu’il est au courant, presque en temps réel, des évènements se produisant sur tous les fronts, il va même jusque parler, avant qu’elle ne commence, de la bataille de la Somme, en donnant des indications sur la date et le lieu où l’offensive franco-britannique devrait avoir lieu. Si un simple avocat, en zone occupée, pouvait avoir de telles informations, comment l’état-major allemand aurait-il pu l’ignorer ? Quelle folie a touché les états-majors franco-britanniques pour penser jouer sur un effet de surprise comme principal atout dans cette bataille ?
Au cœur des pénuries liées à la guerre, il décrit une forme de faste dans les vitrines valenciennoises, parlant par exemple de « bonbons fins ». En effet, les soldats dépensent leur solde localement, ce qui entraine un commerce florissant. Il relativise le rationnement, révélant une pitance modeste, mais suffisante pour les Français.

Chrétien assez engagé, il décrit de manière presque émue la dévotion des soldats allemands, et lance une réflexion avant-gardiste sur la futilité de la guerre. Il se tient assez critique face à une Eglise qui n’est « bonne qu’à critiquer l’abbé Lemire ».

Bref, cet ouvrage, dont la diffusion risque de rester plus que confidentielle, présente un intérêt qui dépasse l’histoire locale. Il pourrait servir aussi bien aux enseignants qui recherchent à développer l’esprit critique de leurs élèves qu’aux passionnés de l’histoire et de la grande guerre. Toute personne un minimum curieuse pourrait y trouver des éléments qui remettent en cause ses certitudes.

Pour plus de renseignements et pour commander l’ouvrage à un tarif préférentiel (jusque juin 2018), consultez le site du CAHV

Par Benjamin Leduc

Commentaires

commentaire

A propos de La Rédaction