Cyr’Ado 4 – La mort, les morts, un mois de novembre estampillé !

Notre quatrième lettre de culture générale est disponible !

Toussaint, jour des morts, armistice de 1918, froids hivernaux, nature morte, moral en berne, grisaille du quotidien, le mois de novembre contraste avec la chaleur des couleurs d’automne qu’octobre exhale comme un ultime effluve estival.

Novembre n’en finit pas d’être triste pour beaucoup, avec ses ponts de la mort, 2 novembre, 11 novembre qui enjambent sans guère de transition le fleuve de tristesse et d’angoisse qui sépare les dernières lueurs de soleil des nuits grandissantes de l’hiver.

Probablement plus que n’importe quel autre mois, novembre rappelle par contraste avec la vie qui semble s’endormir que la mort n’est pas seulement celle du corps, mais aussi celle de l’âme prise par l’angoisse, comme vous le découvrirez dans le Connais-toi toi-même de la semaine. La mort peut aussi être celle d’une civilisation, comme le craint Houellebecq, dont nous avons anamysé le livre Soumission, à quelques mois des élections présidentielles.
La mort c’est aussi le rapport d’une civilisation à la vie. C’est ce que l’étude de Philippe Vandeville sur l’art occidental nous rappelle.
La mort enfin c’est celle de la damnation éternelle, enjeu et effroi de Faust quelque soit l’auteur qui en brosse le portrait.

Mais ce sont aussi les vacances ! alors un peu d’histoire gastronomique et de hauteur philosophique pour faire de bons choix s’imposaient également au menu de ce numéro.

Une lettre qui fera la semaine prochaine, une pause vacances. Nous vous retrouvons le 8 novembre !

Cyrado 4 – 25 octobre 2021

Commentaires

commentaire